Agrandir le texte.Contraste élevé.Contraste inversé.
RechercheRaccourcis.
Facebook.Fils RSS.

Bilan du Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes et de la seconde phase des consultations publiques

Québec, le 7 septembre 2021. – Afin de rendre compte des échanges qui se sont déroulés lors du Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes, tenu de manière virtuelle du 12 au 17 juin 2021, et de la seconde phase de consultations publiques subséquente, soit du 23 juin au 12 juillet, la ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Mme Sonia LeBel, présente les documents synthèses.

Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes

Le Sommet est le résultat d'une démarche amorcée, en 2019, conjointement par le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes et la Fédération des communautés francophones et acadienne. Il a rassemblé près de 1 000 francophones et francophiles de partout au Canada. Il visait l'élaboration d'une vision renouvelée des relations entre le Québec et les communautés francophones et acadiennes et l'émergence des meilleures solutions afin de faire progresser la francophonie au Canada. Il visait aussi à stimuler l'engagement ainsi qu'à promouvoir la langue française et la vitalité de la francophonie canadienne.

Au cœur de la démarche de coconstruction du Sommet, des ateliers thématiquesont donné lieu à de nombreuses heures de discussion entre les représentantes et représentants d'organismes du Québec et de la francophonie canadienne. Le document synthèse, dévoilé aujourd'hui, présente, pour chacun des sept ateliers thématiques au programme, une série de constats, ainsi que des pistes de solutions et d'actions à envisager pour l'avenir, discutées par les personnes participantes. Parmi les constats généraux se trouve notamment l'importance de miser sur la solidarité, la collaboration et les partenariats entre organismes francophones du Québec et de partout ailleurs au Canada. S'y trouve également le besoin de créer des espaces de rencontres récurrents, virtuels et en personne, et de soutenir la relève francophone, notamment en appuyant sa mobilité à travers le Canada. La nécessité de mettre en valeur les ressources existantes de manière plus soutenue a été évoquée à plusieurs reprises. 

La Sommet a aussi été l'occasion de dévoiler, lors de l'activité de clôture, une Charte d'engagement signée par le premier ministre du Québec, M. François Legault, le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne en poste à ce moment, M. Jean Johnson, ainsi que la ministre Sonia LeBel. Une vidéo de l'événement est accessible sur la chaîne YouTube du SQRC. S'en est suivi un spectacle spécial de l'émission de télévision Belle et Bum, fruit d'un partenariat entre Sphère Média et Télé-Québec. Le spectacle sera diffusé sur cette chaîne cet automne.

La programmation du Sommet comportait par ailleurs plusieurs activités organisées avec des partenaires, comme le Centre de la francophonie des Amériques et Les Offices jeunesse internationaux du Québec.

Consultations publiques en francophonie canadienne – seconde phase

Une seconde phase de consultations publiques en francophonie canadienne a donné suite aux propositions et aux constats recueillis lors du Sommet, ainsi qu'aux consultations en ligne menées plus tôt dans l'année. Les résultats de cette consultation aideront le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes à cerner les priorités de la prochaine politique du Québec en matière de francophonie canadienne, qui sera dévoilée d'ici la fin de l'année. Quinze propositions avaient été soumises aux personnes répondantes, parmi lesquelles cinq ont été choisies par au moins 40 % du groupe :

  • Favoriser le partage d'expertises et d'information ainsi que les partenariats
  • Faire connaître la francophonie canadienne au Québec, et vice versa
  • Soutenir le français au quotidien (services en français)
  • Créer des occasions de rencontres (colloques, congrès, assemblées, etc.)
  • Soutenir la mobilité des jeunes

Citation :

« Je remercie tous ceux et celles qui ont participé au Sommet et qui ont contribué aux consultations. Je réitère aujourd'hui, fièrement, que la prochaine politique du Québec en matière de francophonie canadienne se voudra concrète et rassembleuse. La richesse de la langue française est un bien précieux; les constats et les pistes d'action des personnes qui ont participé au Sommet et aux consultations en témoignent. En travaillant ensemble, nous donnerons à notre langue et à la vie en français au Canada un avenir prometteur. »

Sonia LeBel, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne

Documents synthèses :