Agrandir le texte.Contraste élevé.Contraste inversé.
RechercheRaccourcis.
Facebook.Fils RSS.

Coup d’envoi au Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes

Québec, le 12 juin 2021. – Le Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes débute aujourd’hui et se déroulera jusqu’au 17 juin. La ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Mme Sonia LeBel, le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, M. Jean Johnson, ainsi que le porte-parole du Sommet, M. Jean-François Breau, prendront la parole à 13 h, pour donner le coup d’envoi de l’événement lors d’une activité d’ouverture accessible à toutes et à tous.

Le Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes est né d’une volonté commune du gouvernement du Québec et de la FCFA de rapprocher les Québécois et les francophones du Canada, pour créer une nouvelle solidarité et mieux protéger et promouvoir la vitalité du français d’un océan à l’autre.

Ce grand rendez-vous, dont le porte-parole est l’auteur-compositeur-interprète Jean-François Breau, est adapté au contexte actuel et se tient en format virtuel. Il rassemble des centaines de personnes issues des sociétés civiles du Québec et des provinces et territoires. Son objectif principal est de trouver des actions concrètes à mettre en place pour solidifier la relation entre les francophones de partout au Canada. Il s’agit aussi d’une étape majeure dans la démarche du gouvernement du Québec en vue du renouvellement de la Politique du Québec en matière de francophonie canadienne.

Le Sommet comprend des activités ouvertes à toutes et tous, notamment des panels interactifs sur l’histoire des relations entre le Québec et la francophonie canadienne et sur la nouvelle solidarité à bâtir. Du 14 au 16 juin, six ateliers thématiques de coconstruction permettront aux représentantes et représentants d’organismes de la société civile du Québec et de la francophonie canadienne de dessiner ensemble ce que devrait être le rapprochement. Plus de 400 personnes y sont inscrites.

La cérémonie de clôture comprendra, quant à elle, une activité d’engagement envers le rapprochement, avant que le Sommet se termine sur une note festive, le soir du 17 juin, au son des accents musicaux de toutes les francophonies canadiennes. Une émission spéciale de Belle et Bum sera présentée en primeur à toutes les personnes qui auront participé au Sommet, avant d’être diffusée à l’automne 2021 sur les ondes de Télé-Québec. 

Des activités pré-Sommet ouvertes au public ont aussi connu un grand succès et une forte participation. Parmi ces activités, notons les deux panels interactifs organisés par le Centre de la francophonie des Amériques et une formation de LOJIQ destinée à certains participants et participantes au Sommet de 35 ans et moins. Plus de 15 activités partenaires, la plupart ouvertes au grand public, ont également stimulé et préparé les conversations du Sommet et les actions qui suivront.

Citations 

« Je me réjouis du fort intérêt exprimé par le public et les organismes de la société civile du Québec et de partout au Canada envers le Sommet. Il s’agit d’un rendez-vous interactif majeur, au cours duquel nous aurons l’occasion de faire émerger de nouvelles collaborations entre les Québécoises et Québécois et les francophones et francophiles de de partout au Canada. Le Sommet est une première étape emballante, qui aura des retombées concrètes, notamment sur la prochaine politique du Québec en matière de francophonie canadienne. Je souhaite de belles rencontres et des dialogues stimulants aux plus de 700 personnes qui participeront aux nombreuses activités. »

Sonia LeBel, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne

« Nous savons tous et toutes que le français est vulnérable partout sur le territoire canadien. Aujourd’hui, nous nous donnons la main pour créer ensemble une nouvelle façon d’affirmer ensemble la place de notre langue dans ce pays. Nous arrivons chacun avec nos bagages et nos expériences. La nation québécoise, le peuple acadien et les francophonies de l’Ontario, de l’Ouest et du Nord ont toutes leurs identités et leurs réalités propres ; dans le respect de ces spécificités, ayons une conversation pour voir quel genre d’espace commun on peut se donner. J’ai hâte d’entendre ce que nous avons à partager, et comment nous pourrons passer à l’action pour que le Sommet soit réellement un point tournant »

Jean Johnson, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada

« C’est un honneur et un privilège d’avoir été choisi pour être le porte-parole du Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes. Étant moi-même d’origine acadienne, j’accorde une importance toute particulière à la préservation de la langue française et de la culture en français au Canada. Cet événement est une occasion sans pareil de créer des liens entre les pôles francophones canadiens, tout en profitant d’une programmation musicale exceptionnelle. J’invite tous les francophones et francophiles intéressés à participer aux activités interactives prévues tout au long du Sommet, et à se joindre aux festivités qui seront sans aucun doute mémorables. »

Jean-François Breau, porte-parole

Pour en savoir plus sur le Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes :
https://sommetfranco2020.gouv.qc.ca