Allez au contenu

 

Agrandir le texte.Contraste élevé.Contraste inversé.
RechercheRaccourcis.
Facebook.Fils RSS.

Les premiers ministres et les ministres traiteront des priorités communes à un moment critique pour le Canada. Sommet Ontario-Québec sur la relance économique

Québec, le 3 septembre 2020 - Le premier ministre de l'Ontario Doug Ford et le premier ministre du Québec François Legault tiendront le tout premier sommet Ontario-Québec portant sur des priorités communes en matière de relance économique et de santé publique, des enjeux importants tant pour les résidents de l'Ontario que pour ceux du Québec. Le sommet aura lieu les 8 et 9 septembre 2020 à Mississauga.

« L'Ontario et le Québec, qui constituent le cœur économique du Canada, ont souvent joint leurs efforts afin de créer la prospérité pour les résidents de nos deux provinces », a déclaré le premier ministre Ford. « Le chemin qui nous conduira à la relance économique ne sera pas facile, mais nous ne sommes pas obligés de le parcourir seuls. Nos provinces doivent maintenant travailler ensemble à ce moment crucial afin d'aider le Canada à progresser. J'ai bien hâte d'accueillir le premier ministre Legault et des membres de son cabinet pour que nous tracions ensemble une voie commune qui nous conduira rapidement au rétablissement. »

Tout en réaffirmant le partenariat solide entre les gouvernements ontarien et québécois, le sommet sera l'occasion pour l'Ontario et le Québec de collaborer encore dans le cadre des processus axés sur le rétablissement économique et l'aide offerte à un nombre accru de ménages et d'entreprises pour leur permettre de retomber sur leurs pieds. En tant que principaux centres économiques et manufacturiers du Canada, l'Ontario et le Québec sont prêts à travailler ensemble pour soutenir le rétablissement fort et durable au profit des Canadiens et des collectivités canadiennes sur l'ensemble du territoire.

« Au cours des derniers mois, nous avons démontré une grande solidarité tandis que nous faisions face à une crise sans précédent », a déclaré le premier ministre Legault. « Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres et la collaboration entre nos gouvernements demeurera essentielle tandis que nous nous efforçons prudemment de rétablir nos économies tout en nous préparant à une éventuelle deuxième vague. »

Au cours du sommet, les premiers ministres et les ministres prendront part à une série de réunions pendant lesquelles ils examineront des domaines de coopération clés. L'Ontario et le Québec prévoient de travailler ensemble, qu'il s'agisse de partager les leçons tirées de la pandémie, d'accélérer la relance économique et la croissance en réduisant les obstacles au commerce international et en faisant la promotion des produits fabriqués en Ontario et fabriqués au Québec, et de prendre la défense des Ontariens et des Québécois auprès du gouvernement fédéral afin d'assurer une aide financière juste, souple et durable pour des enjeux prioritaires importants, y compris les soins de santé, les infrastructures et les communications.

Faits en bref

  • Les ministres de l'Ontario qui participeront au sommet sont : Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé ; Rod Phillips, ministre des Finances ; Vic Fedeli, ministre du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce ; Laurie Scott ; ministre de l'Infrastructure ; Caroline Mulroney, ministre des Transports, et Peter Bethlenfalvy, président du Conseil du Trésor.
  • Les ministres du Québec qui participeront au sommet sont : Éric Girard, ministre des Finances ; Christian Dubé, ministre de la Santé ; Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation ; Sonia LeBel, présidente du Conseil du Trésor et ministre responsable des infrastructures, et François Bonnardel, ministre des Transports.
  • Ensemble, l'Ontario et le Québec regroupent plus de 60 pour cent de la population canadienne.
  • En tant que moteurs économiques du Canada, l'Ontario et le Québec ont généré un PIB de quelque 1,3 billion de dollars en 2018, soit plus de 50 pour cent de l'activité économique du Canada cette année-là.