Secrétariat du Québec aux relations canadiennes - Gouvernement du Québec.
Agrandir le texte.Contraste élevé.Contraste inversé.
RechercheRaccourcis.
Facebook.Fils RSS.

Le  Québec et le Nouveau-Brunswick présentent le bilan de leur coopération en  matière de francophonie

Québec, le 18 septembre 2017. – Les gouvernements du Nouveau-Brunswick et du Québec ont présenté, aujourd’hui, le bilan 2016-2017 de leur coopération en matière de francophonie canadienne.

Ensemble, les deux gouvernements ont investi plus de 350 000$ qui ont permis la réalisation de plus de 35 initiatives visant à promouvoir la langue française dans leur territoire respectif.

La culture, la coopération universitaire, la santé et le développement durable ont été au cœur des initiatives réalisées. Celles-ci comprennent, entre autres :

  • le programme de coopération culturelle Québec-Nouveau-Brunswick;
  • les Rendez-vous Acadie-Québec, qui favorisent les rapprochements entre les gens d’affaires francophones des deux provinces depuis 2005;
  • la coopération universitaire, qui permet de maintenir un axe de recherche en langue française entre l’Université de Moncton et diverses universités québécoises; et
  • une initiative en pédiatrie sociale, qui a permis un échange d’expertise entre la Fondation du Dr Julien, de Montréal, et la Société santé et mieux-être en français du Nouveau-Brunswick.

Les deux provinces ont signé un premier accord de coopération en matière de francophonie en 1969, ce qui en fait une des plus anciennes coopérations de ce genre au pays.

Citations :

« Québécois et Acadiens du Nouveau-Brunswick partagent plus de 400 ans d’histoire francophone; une histoire de solidarité, de collaboration et de respect. La coopération intergouvernementale établie, depuis presque cinquante ans, entre nos deux provinces est remarquable, constante et exemplaire. Elle fait du Nouveau-Brunswick un partenaire majeur du Québec dans le développement d’un espace francophone riche et dynamique. La diversité et la richesse de nos liens dans de nombreux domaines contribuent de façon indéniable au rayonnement de la langue française. »

Jean-Marc Fournier, ministre des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne

« Je suis heureuse que le Québec partage notre volonté de collaboration en faveur de la francophonie. Notre gouvernement est engagé envers la vitalité de la communauté acadienne et francophone de notre province ainsi que l’essor de la culture et de la langue françaises partout au pays. Les liens que nous entretenons avec le Québec témoignent de cet engagement. »

Francine Landry, ministre responsable de la Francophonie du Nouveau-Brunswick